• Des ados dévoués à la cause animale

     

    Clubs jeunes SPA

     

     

    Depuis quinze ans, la SPA accueille des adolescents dans ses clubs jeunes. Une occasion d'être au contact des animaux et d'apprendre à en prendre soin. 

     

     

    Les clubs jeunes sont une des activités les moins connues de la Société protectrice des animaux. Pourtant, ils existent depuis plus quinze ans. Destinés aux adolescents de 11 à 17 ans, ces clubs ont pour objectif de sensibiliser les jeunes à la protection animale. "Ce sont les ambassadeurs de demain. Ils ont un vrai rôle à jouer auprès de leur entourage". Des rencontres avec des comportementalistes sont organisées afin de mieux comprendre les animaux, d'appréhender leurs actions pour éviter les morsures et, au final, les abandons. "Nous les sensibilisons au bénévolat en général, nous leur apprenons à être volontaires, à donner du temps et de l'énergie. "Nous leur expliquons que le club n'est pas un centre de loisirs et qu'ils doivent accepter de faire des choses qui ne sont pas uniquement agréables."

     

    Des activités spécifiques

    Les adolescents remplissent différentes missions: "Ils nettoient la chatterie, ils lavent les gamelles, jardinent pour rendre le refuge plus accueillant...Ils participent aussi aux collectes alimentaires. Bien sûr, ce qu'ils préfèrent, c'est câliner et nourrir les chats et les NAC, et surtout promener les chiens !" 

    Chaque club jeunes fonctionne à sa manière. Celui de Chamarande accueille une vingtaine d'enfants un dimanche après-midi par mois. "Nous avons quinze inscrits sur liste d'attente..." Être bénévole auprès des animaux abandonnés n'est pas toujours évident pour ces adolescents passionnés et investis. "Nous leur conseillons de ne pas trop s'attacher. Heureusement, d'un mois sur l'autre, ils ne retrouvent pas toujours les animaux pour qui ils ont eu un coup de cœur".

     

    Pour devenir membre d'un club jeunes, il faut :

    → Avoir entre 11 et 17 ans.

    → Régler une adhésion : 8 euros/an.

    → Contacter Manon Busso par mail : m.busso@la-spa-fr

    → Plus d'infos : http://la-spa.fr/clubs-jeunes

     

     

     

    Clubs jeunes SPA

     

     

    Clubs jeunes SPA


    1 commentaire
  • Une enquête accablante dénonce l’indifférence des autorités européennes face aux souffrances que doivent endurer les animaux provenant, entre autres, d’élevages français exportés vers la Turquie. 

     

     

    Diffusée lundi 26 septembre par l’ONG internationale CIWF (Compassion in World Farming), cette nouvelle vidéo révèle la détresse et la grande souffrance des animaux d’élevages européens exportés vers la Turquie. Les images sont particulièrement choquantes. 

     

    Transport d'animaux : la vidéo du calvaire

    (source ici)

     

     

     «Quand on en vient aux animaux, tout homme est un nazi», notait Isaac Bashevis Singer, en 1983, dans «Le Pénitent». L’écrivain juif, prix Nobel de littérature, n’hésita pas également à comparer la condition animale à «un éternel Treblinka». Jamais ses propos n’auront été autant d’actualité. L214 révèle l’implacable réalité des abattoirs. L’ONG CIWF dévoile lundi matin les conditions sordides de transports des animaux d’élevage vers la Turquie. L’enquête a été réalisée entre le 23 et le 29 juin 2016 par Animal Welfare Foundation, Eyes on Animals et Tiershutzbund Zurich.

     

    Les scènes se déroulent à Kapikule, la frontière turque. Après plusieurs milliers de kilomètres, les bovins, en provenance de toute l’Europe, se retrouvent bloqués des jours et des nuits, enfermés dans les camions ayant servis au périple. Aucune zone ombragée, une température qui excède 38°C dans les véhicules, des systèmes d’abreuvement pas adaptés, souillés. Déshydratés, les animaux lèchent désespérément les barreaux. D’autres s’effondrent. Faute de nourriture, les bêtes se nourrissent de leurs excréments. Des vaches gestantes donnent naissance à leur petit -immédiatement ôté de leur mère- dans les camions. L’une d’elles est sortie pour subir une césarienne dans la rue. On tente de la remettre dans le camion, sans même l’avoir recousue. Elle sera finalement abattue, en pleine conscience. Les survivants finiront à l’abattoir ou dans des camps d’engraissement.

     

    «Entre le 23 et le 29 juin 2016, les équipes d’enquêteurs ont vu environ 200 camions passer la frontière entre la Bulgarie et la Turquie, explique CIWF. Elles ont inspecté 109 d’entre eux. Les animaux venaient de différents pays d’Europe (France, Allemagne, Estonie, Italie, Lituanie…). Les violations de la réglementation à la frontière entre l'UE et la Turquie sont quotidiennes. Pourtant, ni la Commission européenne, ni les États membres n'interviennent». C’est pourtant la deuxième fois que CIWF montre le calvaire des animaux d’élevage à la frontière turque.

     

    La France, 1er exportateur d’animaux vivants vers la Turquie

    En 2015, la France était le 1er exportateur d’animaux vivants vers la Turquie «et elle s’organise pour développer et augmenter ces exportations vers ce pays», poursuit CIWF. Les exportations ont été temporairement réduites en raison de la fièvre catarrhale ovine (FCO), mais les négociations ont repris cet été avec les autorités turques pour que la France puisse renforcer ses exportations ». Forte de ces nouvelles images, CIWF réitère sa demande auprès de Stéphane Le Foll pour interdire ce commerce cruel. Et illégal au regard de la législation Européenne (Règlement (CE) N°1/2005), qui stipule, entre autres, que «  nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles»… 

     

     

    Créée en 1967 par un éleveur laitier britannique en réaction à l’intensification de l’élevage, l’ONG internationale CIWF, basée en Angleterre, a pour mission de promouvoir le bien-être des animaux d’élevage et de mettre fin à l’élevage industriel. À partir du 5 octobre, CIWF sortira un spot dans 92 départements et 689 salles de cinéma pour dévoiler la réalité de l’élevage intensif.

     

     

     

     

     

    Source :

    http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Transport-d-animaux-la-video-du-calvaire-917045

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/transport-d%E2%80%99animaux-l%E2%80%99effroyable-r%C3%A9alit%C3%A9/ar-BBwDr67?li=BBoJIji

     

     

     

    Transport d'animaux : la vidéo du calvaire

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Produits de beauté et chaussures vegan

    Sur ce cite, vous trouverez tout pour prendre soin de vous et de votre corps avec des produits vegan.

     

     

    VEGAN MANIA

    Produits de beauté et chaussures vegan 

    Je suis très satisfaite de ce gel douche à la framboise et à la canneberge qui une fois sur la peau on prend un vrai moment de plaisir. Un plaisir pour le corps, pour soi et sans souffrances animales.

    Pour les femmes, les hommes et les enfants. Vegan mania offre un grand large choix de produits hygiéniques. 

    Un magnifique site qui offre la possibilité de modifier sa façon de prendre soin de soi en respectant les animaux.

     

     

     

     Chaussures vegan 

     

     


    Vegetarian Shoes 
    Bourgeois Bohème
    Melissa 
    Love Burlesque (Bordello Shoes)
    Nae Vegan
    Brave Gentleman
    Wills Vegan
    Beyond Skin
    Moo Shoes
    Lulus
    Noah Shop
    Esprit

     

    Source chaussures veganhttps://www.vegan-mania.com/blog/trouver-des-chaussures-vegan-pied/402

     

     

     

     

     

     

    Produits de beauté, chaussures vegan 


    votre commentaire
  • Chaque année, plus de 10 000 chiens et 4000 chats sont tués pour être mangés dans le cadre d’un « festival » à Yulin, dans le sud de la Chine. La Fondation 30 Millions d’Amis dénonce cet événement cruel et demande son interdiction.

     

     

    Tous les ans, à l’occasion du solstice d’été (21 juin), la ville de Yulin, dans le sud de la Chine, organise un « festival de viande de chiens ». Un événement qui provoque la mort cruelle de milliers de chiens et chats et dénoncé par la campagne « It’s No Festival » (« Ce n’est pas un festival », NDLR) de l’association Animals Asia. La Fondation 30 Millions d’Amis soutient activement cette campagne et espère faire annuler ce « festival » sordide.

     

     

    UN FESTIVAL CRUEL MAIS LUCRATIF

    Ce festival viendrait d’une ancienne tradition qui a continué en raison du profit généré au mépris de la souffrance animale. En effet, jusqu’en 2013, on estime que 10 000 chiens et 4000 chats ont été tués chaque année là-bas. En 2014, les médias ont dénombré 2000 chiens abattus. Capturés dans les rues alors même que certains ont des foyers, ces chiens sont enfermés dans des cages surpeuplées puis acheminés dans d’horribles conditions de transports vers Yulin. Agglutinés les uns sur les autres, ils n’ont ni à boire ni à manger. Souvent blessés ou très malades, ils attendent des jours avant d’être exécutés sommairement. Certains seraient même empoisonnés avant leur mort. Ils finiront ensuite vendus sur des étals dans les rues ou cuisinés dans les restaurants de la ville le 21 juin. Selon la coutume traditionnelle, manger du chien et du chat aurait des vertus médicinales.

     

    UN FESTIVAL DANGEREUX

    Le festival de Yulin n’est pas seulement cruel pour les animaux. Il met aussi en jeu la vie de milliers de consommateurs chinois qui vont se nourrir de chiens maltraités et malades qui risquent de leurs transmettre de nombreuses pathologies. En Chine, il est légal de consommer de la viande de chiens et de chats mais une réglementation impose la mise en quarantaine des chiens et des chats ainsi qu’un certificat de santé. Evidemment, les chiens consommés à Yulin sont acheminés illégalement et ne remplissent donc pas ces normes.

     

    Alertées par différentes associations, les autorités locales ont recommandé à Yulin de ne pas appeler officiellement leur événement « festival » mais sans toutefois interdire son organisation…

     

    Pour plus d'informations :  La fête de Yulin  // La fête de Yulin2

     

    Source : 

    30 Millions D'amis

     

     

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

     (source ici)

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

     (source ici)

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

    (source ici)

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

    (source ici)

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

     (source ici)

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

    (source ici)

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

    (source ici)

     

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

    (source ici)

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin

    (source ici)

     

     

    Âmes sensibles, s'abstenir

    (source ici)

     

     

     

     

    Le festival de la viande de chien de Yulin


    votre commentaire
  • Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), près de 12 000 espèces animales sont menacées d'extinction, et plus de 750 auraient déjà disparu, au moins à l'état sauvage.

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source :

    Biodiversité : Dix espèces à sauver

     

    Source des images :

    Grand requin blanc

    Panda géant

    Bourdon alpin

    Loutre de mer

    Gorille de l'Ouest

    Éléphant d'Asie

    Ours polaire

    Tigre

    Panthère nébuleuse

    Diable de Tasmanie

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires