• La chasse à la baleine

     

    La chasse à la baleine

     

     

    Ces animaux sont recherchés pour leur chair, et leur graisse qui fut largement utilisée par l'industrie cosmétique. À la suite d'une chasse intensive, de nombreuses espèces sont maintenant en voie de disparition. Des traités internationaux limitent aujourd'hui de façon très stricte la chasse à la baleine. 

     

    Cependant certains pays, comme le Japon et la Norvège, invoquant l'impact négatif des cétacés sur les stocks de poissons, dont leurs économies dépendent, continuent à ne pas respecter les moratoires successifs votés lors des réunions de la Commission baleinière internationale. Ils chassent des espèces en minimisant la menace d'extinction, et en avançant comme justification la recherche scientifique.

    Cet argument est contesté par des organisations écologistes telles que Greenpeace et Sea Shepherd, qui constatent l'apparition peu après de ces baleines aux menus des restaurants ; elles considèrent qu'il s'agit d'un détournement du moratoire.

     

    Réciproquement, le Japon et la Norvège considèrent les actions de Sea Shepherd comme des atteintes à la souveraineté nationale. Leur disparition risque ainsi d'amplifier un bouleversement du peuplement des océans, en entraînant la disparition de nombreuses espèces de planctons, dont dépendent de nombreux poissons et crustacés.

     

    L'impact des cétacés sur l'écosystème est controversé. Le cadavre des baleines est lui-même à la base d'une chaîne alimentaire océanique .

     

    La chasse à la baleine

     

    Deux très grandes bonnes nouvelles 

     

    "La chasse à la baleine ne reprendra pas en Corée du Sud"


     À la surprise générale, la Corée du Sud a annoncé ce 5 juillet son intention de reprendre la chasse à la baleine… dans le cadre de recherches scientifiques. Face aux réactions engendrées, ce pays a finalement décidé de renoncer à ce projet, pour le plus grand bien des populations de mammifères marins vivant dans les eaux coréennes.

     

     La Corée du Sud a suscité une grande indignation chez les défenseurs de l’environnement et auprès des autorités de nombreuses nations en ce début du mois de juillet. Ce pays a profité de la 64e conférence annuelle de la Commission baleinière internationale (CBI) pour annoncer la reprise de la chasse à la baleine, après 26 ans d’arrêt, dans ses eaux territoriales. Les autorités coréennes avaient néanmoins tenu à préciser un fait important : le projet était « scientifique », à l’image des opérations menées au Japon…

      

    Or, les navires de recherches nippons ont l’autorisation de revendre la viande issue des captures. Les campagnes scientifiques sont donc considérées par de nombreux spécialistes comme étant de la pêche commerciale camouflée. Sous couvert de l’anonymat, selon des propos rapportés par Libération, un haut responsable coréen vient d’annoncer à l’agence de presse Yonhap que « les discussions entre les ministères du gouvernement se sont conclues d’une manière qui signifie l’abandon du projet de pêche à la baleine dans les eaux le long des côtes ».

     

     Les mammifères marins vivant au large de la Corée du Sud n’ont donc plus de soucis à se faire ! Cependant, cette information n’a pas été confirmée par le ministère de l’Alimentation, de l’agriculture, des forêts et de la pêche qui n’a pas souhaité faire de commentaire. Le cercle des chasseurs de baleines, actuellement composé de la Norvège, de l’Islande et du Japon, ne va donc pas s’agrandir.

     

    Par Quentin Mauguit, Futura-Sciences
     

    Source Article : http://actualite.portail.free.fr/sciences/19-07-2012/en-bref-la-chasse-a-la-baleine-ne-reprendra-pas-en-coree-du-sud/

     

    "La chasse à la Baleine interdite pour le Groenland"

     

     La Commission baleinière internationale (CBI), réunie à Panama, a rejeté jeudi 5 juillet la demande du Danemark d'augmenter ses quotas de chasse à la baleine pour les peuples indigènes du Groenland, dont dix baleines à bosse par an. La chasse sera interdite fin 2012.

     
    Les autres membres de l'Union européenne ont voté contre le Danemark après l'échec de discussions visant à diminuer le nombre de captures proposées, ce qui a surpris des observateurs présents à la réunion annuelle de la CBI. Des délégués et des représentants des associations écologistes se sont dits préoccupés par l'augmentation de la vente de viande de baleine au Groenland, ce qui démontrerait qu'il s'agirait d'une chasse commerciale déguisée et non d'une pratique traditionnelle destinée à la consommation indigène
     
     
     Le Danemark avait demandé de se voir allouer un quota de 1.326 prises entre 2013 et 2018, dont 10 baleines à bosse par an, en légère augmentation par rapport à un accord négocié il y a deux ans. En raison du vote négatif de la Commission, le Danemark ne sera plus autorisé à chasser de baleines à l'expiration de ses quotas, fin 2012
     
     
    Source Article : http://www.la-croix.com/Semaine-en-images/La-chasse-a-la-Baleine-interdite-pour-le-Groenland-_NG_-2012-07-05-827671
     

    La chasse à la baleine

    (source ici)

     

    La chasse à la baleine

    (source ici)

     

    La chasse à la baleine

    (source ici)

     

     

    La chasse à la baleine


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :