• L'élevage intensif des porcs

    Les porcs comptent sans doute parmi les plus méprisés. 

    Toute une vie en cage pour les truies, condamnées à la reproduction en chaîne sans pouvoir bouger.

     Une vie de souffrance pour les porcs, mutilés, sans accès à l'extérieur, sans la moindre occupation.

     

    L'élevage intensif des porcs

     

    Les porcs sont élevés soit pour produire des porcelets, soit pour produire de la viande. Les truies élevées pour la reproduction ne subissent pas les mêmes conditions d’élevage que les porcs élevés pour leur viande
    (les porcs à l’engraissement).

     

     

    Une vie de souffrance

    En France, plus de 25 millions de cochons sont tués chaque année dans les abattoirs.
    Si les élevages sont dits familiaux en France, ils n'en restent pas moins intensifs, 96% des porcs ne fouleront jamais le sol extérieur et seront gardés sur caillebotis de leur naissance à leur abattage. Les caillebotis sont des sols ajourés qui permettent aux excréments de s'évacuer : le lisier est ensuite récupéré dans des fosses et est utilisé en épandage.

    L'ensemble du lisier breton représente l'équivalent des excréments de la population françaiseLa Bretagne, qui réalise 50% de la production porcine française et qui concentre également d’autres élevages, connaît le problème des algues vertes. C’est la première région émettrice d'ammoniac. D'après la filière, les élevages français comptent en moyenne 170 truies par élevage. Certains élevages comptent toutefois plus de 500 truies.

     

    Les cochons sont dopés aux antibiotiques pour tenir dans ces élevages. 56% des antibiotiques vétérinaires sont utilisés dans les élevages porcins, soit 675 tonnes de matière antibiotique active. Pour limiter les pertes liées à ces conditions d'élevage intensif, les porcs subissent peu après leur naissance des opérations douloureuses telles que la coupe des queues ou le meulage des dents. Les porcelets sont également castrés à vif. Ces opérations douloureuses sont quasi systématiques en France.

     

    Les truies mettent bas dans des sortes de cages (stalles) où elles ne peuvent effectuer aucun déplacement sauf se lever ou se coucher. De nombreuses truies passent l'intégralité de leur vie dans ces stalles. Concernant les porcelets, ils sont généralement enlevés brutalement à leur mère à 4 semaines alors que le sevrage naturel se fait progressivement à 3 ou 4 mois. 

    Pour les porcelets chétifs, considérés comme non viables, l'euthanasie par assommage contre un mur ou à l'aide d'une masse, bien qu'illégale, est couramment pratiquée. 20% des porcs meurent entre la naissance et l’âge de départ pour l'abattoir.



     

     

    Source

    http://pmaf.org/s-informer/nos-campagnes/porcs.html

    http://www.l214.com/communication/20110218-indignation-elevage-cochons-sia-2011

    http://www.animal-cross.org/porc-jambon-filet-mignon-recettes.html

     

     

    L'élevage intensif des porcs

    (source ici

     

    L'élevage intensif des porcs

    (source ici)

     

    L'élevage intensif des porcs

    (source ici)

     

     

     

    L'élevage intensif des porcs


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :